Conseil scientifique

Membres du Conseil scientifique

  1. Marion Boudon-Machuel, CESR, Tours
  2. Bruno Brunetti, Pérouse, Italie
  3. Eric Buffetaut, Laboratoire de Géologie de l’École normale supérieure, PSL Research University, Paris
  4. Marie-Paule Cani, École Polytechnique, Palaiseau
  5. Marine Cotte, ESRF, Grenoble et LAMS, Paris
  6. Philippe Dillmann, IRAMAT – NIMBE / LAPA, Saclay
  7. Jean-Marie Flaud, ERIC ICOS, Paris
  8. Dominique Garcia, Inrap, Paris
  9. Ornella de Giacomo, ERIC CERIC, Trieste, Italie
  10. Antonio Mirabile, Paris
  11. Karlheinz Mörth, Österreichische Akademie der Wissenschaften et ERIC DARIAH, Autriche
  12. Catheline Perier d’Ieteren, Université libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique
  13. Claude Pouzadoux, Centre Jean Bérard (CNRS/EFR), Naples, Italie
  14. Vincent Rondot, département des Antiquités égyptiennes, musée du Louvre, Paris
  15. Isabelle Rouget, CR2P, Paris

Objectifs

De même qu’E-RIHS au niveau européen, la plateforme E-RIHS France est dotée de son propre conseil scientifique. Le conseil scientifique d’E-RIHS-France est placé auprès du comité de pilotage, qui réunit les tutelles de la plateforme.

Ce conseil contribue à la définition des grandes orientations stratégiques d’E-RIHS France. Il émet des recommandations visant à l’adéquation entre les besoins exprimés par les utilisateurs-partenaires d’E-RIHS et les outils mis à leur disposition, en termes de complémentarité scientifique et de distribution géographique sur le territoire français.

Il apporte son appui à la validation de l’entrée de nouveaux fournisseurs d’accès, en mettant en œuvre des critères de qualité scientifique, en résonance avec les critères établis au niveau européen. Il veille à ce que les instruments et plateformes proposées soient accompagnés d’équipes scientifiques de haut niveau et ayant une expertise développée dans le domaine de l’analyse des biens culturels.

Il favorise le développement de nouveaux outils et de nouvelles méthodologies au service de l’analyse des biens culturels toujours moins invasifs, mais aussi de partage de données.

Il assure un suivi scientifique régulier des résultats et du fonctionnement de l’infrastructure et contribue à la validation de la contribution d’E-RIHS France à E-RIHS Europe.

Composition

Il est composé de représentants des différentes communautés scientifiques concernées archéologues, historiens d’art, conservateurs, restaurateurs, spécialistes d’histoire naturelle, spécialistes de l’instrumentation scientifique au service du patrimoine, et de représentants d’infrastructures européennes déjà constituées en ERIC.

Les membres sont nommés par le comité de pilotage, sur proposition des deux coordinateurs d’E-RIHS France, pour une durée de 4 ans renouvelable une fois.

Mode de fonctionnement

Le conseil scientifique élit un président et un vice-président en son sein. Le secrétariat est assuré par les coordinateurs.

Le conseil scientifique d’E-RIHS se réunit deux fois par an, en amont des réunions du comité de pilotage. Il peut également être réuni par visio-conférence. Ses membres peuvent être sollicités individuellement pour des avis ou expertises écrits sur des dossiers liés à leur compétence personnelle.