E-RIHS en bref

E-RIHSEuropean Research Infrastructure for Heritage Science — est une infrastructure de recherche dédiée à l’étude des matériaux du patrimoine culturel et naturel.

Elle cherche à répondre aux problèmes expérimentaux que posent la connaissance et la conservation des matériaux du patrimoine (collections des musées et muséums, ensembles monumentaux, sites archéologiques, fonds d’archives, de bibliothèques, etc.). Pour ce faire, elle met en place un accès transnational à des technologies de pointe (synchrotron, faisceaux d’ion, laser, méthodes portables, etc.) et à des archives scientifiques, ainsi qu’aux méthodes qui leur sont associées.

L’étude des matériaux anciens a bénéficié de financements européens récurrents depuis 1999, à travers les projets LabS-TECH, EU-ARTECH, CHARISMA et IPERION CH (H2020, 2015-2019). En mars 2016, le projet a été inscrit sur la feuille de route ESFRI (European Strategy Forum on Research Infrastructures) et sur la feuille de route nationale des infrastructures de recherche.

Au niveau européen, l’infrastructure est entrée dans sa phase préparatoire en février 2017 (projet européen E-RIHS PP). Sa création d’un point de vue juridique est prévue pour 2022.

Au niveau français, différents partenaires se sont engagés à œuvrer conjointement pour, en parallèle, mettre en place l’infrastructure E-RIHS France. Le projet scientifique d’E-RIHS France est celui d’E‑RIHS Europe. Cependant, en s’appuyant sur la souplesse que procure une construction collaborative nationale, il cherche également à explorer de nouvelles voies. La réflexion porte notamment sur la construction d’autres plateformes, sur l’interconnexion des données, sur le droit autour des données (échantillons, données numériques, etc.)

Ce qu’est une infrastructure de recherche :

Selon la Commission européenne, les infrastructures de recherche sont des installations, des ressources et des services qui sont utilisés par les communautés scientifiques pour mener leurs recherches et favoriser l’innovation : grands instruments scientifiques, ressources cognitives (collections, archives, données scientifiques), infrastructures électroniques et informatiques.

La Feuille de route nationale précise qu’une infrastructure de recherche :

  • est un outil ou dispositif possédant des caractéristiques uniques pour la conduite d’activités de recherche de haut niveau
  • dispose d’une gouvernance identifiée, unifiée et effective et d’instances de pilotage scientifique et stratégique
  • est ouverte à toute communauté de recherche souhaitant l’utiliser et accessible sur la base de l’excellence scientifique évaluée par les pairs.
  • peut conduire une recherche propre, et/ou fournir des services à une (ou plusieurs) communauté(s) d’utilisateurs.